Anveshan – Conspiration : Interview de Sylvie Géroux

Sylvie Géroux - Interview Anveshan Conspiration

Bonjour Sylvie, si on est honnête, cette suite d’Anveshan – Rébellion n’est pas vraiment une suite. Tu n’aurais pas un peu triché avec tes nouveaux personnages ?

Ah ah ! Oui, j’avoue… C’est un peu de la triche. J’imagine que les lectrices et lecteurs s’attendaient à retrouver Penny, Lyra, Dextra et Cyenne. Cependant, je suis partie sur un autre volet de l’histoire avec de nouveaux personnages parce que j’avais envie d’approfondir l’univers que j’avais créé. Mais rassurez-vous, il y aura tout de même un visage familier dans cette histoire…

Est-ce que tu peux nous présenter ce nouveau tome de la série ?

Dans Anveshan – Rébellion, nous plongions à l’autre bout de l’univers, dans des territoires inconnus, pas seulement étrangers mais hostiles. Dans ce tome-ci, je voulais aborder le coin de l’espace d’où viennent une bonne partie de nos personnages, c’est-à-dire la Coalition. L’histoire débute donc sur la planète Terre dans les jours qui suivent la fin du premier tome et alors que la CoalitEx envisage le sauvetage de l’Anveshan.

Quand tu as commencé l’écriture, tu as toujours pensé qu’il y aurait plusieurs épisodes à Anveshan ?

Non, quand j’ai commencé à écrire Anveshan, j’avais une vision assez simple du scénario de départ. Seulement en l’écrivant, au fur et à mesure que je développais l’intrigue, l’univers et les personnages, il m’a semblé que ce serait dommage de clore cet épisode par un simple « The end ».

Dans ce nouvel opus, on découvre Finn et Mila, tu peux nous parler de ces deux nouvelles héroïnes ?

Finn et Mila sont deux jeunes femmes vivant sur Terre dans la Mégapole Europa. Finn fait partie du corps des Rangers, ce que les habitants d’Europa considèrent plus ou moins comme des tueurs à gages. Tout ce qu’on sait de Mila, c’est qu’elle vient des beaux quartiers et qu’elle semble douée pour s’attirer des ennuis. Elle est aussi enjouée que Finn est ténébreuse. Bref ces deux-là sont en apparence très différentes, pourtant elles ont toutes deux une chose en commun… Leur goût des secrets bien gardés.

Finn a déjà conquis le cœur de plusieurs relectrices. Tu te doutais qu’elle aurait autant de succès ?

Franchement, on n’est jamais sûr de rien quand on imagine un personnage. Cependant, je crois que, par nature, nous sommes un peu attirés par le côté sombre et complexe d’un personnage ambigu, ni ange ni démon ou mi-ange mi-démon. En ajoutant à ce cocktail le concept de la rédemption, j’ai obtenu Finn. Je dois dire que je suis vraiment contente qu’elle plaise autant !

Dans Anveshan – Conspiration, tu dépeins un monde totalitaire très sombre, mais avec un tel fond de réalité qu’on ne peut s’empêcher de se dire qu’une telle situation pourrait arriver, non ?

Malheureusement, il n’y a qu’à regarder autour de nous pour voir à quel point notre idéal de démocratie est fragile. C’est un défi permanent de conserver l’équilibre entre sécurité et liberté. Aussi imaginer un territoire où un système totalitaire se serait installé en promettant la paix et la sérénité (en particulier aux plus riches), ne paraît effectivement pas totalement invraisemblable.

Sans trop en révéler de l’histoire, tu es donc en train d’écrire un tome 3 avec 4 personnages principaux du tome 1 et 3 personnages principaux du tome 2. Ça fait, beaucoup. Tu t’en sors ?

Eh bien, j’ai doublé mon nombre de cheveux blancs depuis que j’ai attaqué ce tome 3 ! Non, plus sérieusement, c’est un challenge passionnant. Je pense que je n’ai jamais géré autant de personnages principaux. Je me rends compte que ça m’oblige à découper ma façon d’écrire un peu différemment. Je me focalise sur tel groupe de personnages pendant un temps, pour ensuite revenir en arrière et insérer ce que deviennent les autres pendant cet épisode… Enfin, jusqu’ici tout va bien comme dirait l’autre !

A quoi peut-on s’attendre d’ailleurs, dans ce troisième opus ? Ce sera le dernier de la série ?

En effet, j’ai l’intention de clore cette série avec ce troisième opus. J’espère juste réussir à faire ça sans pondre un pavé aussi gros qu’un annuaire téléphonique ! L’action de ce tome reviendra sur Sirkis. Il débutera quelques jours après le crash de l’Anveshan avant de mettre en scène l’arrivée des personnages du tome 2.

Est-ce que la science-fiction est un genre que tu apprécies écrire et décrire ? Tu peux nous dire pourquoi ça te plait autant ?

J’adore écrire de la science-fiction. C’est un exercice qui permet une grande liberté de l’imaginaire. Décrire des espèces, des planètes, des technologies encore inconnues… C’est exaltant ! Toutefois cela exige aussi une cohérence sans faille. Si vous créez un univers sans queue ni tête, le lecteur ne vous le pardonnera pas !

As-tu déjà une idée de ce que tu écriras quand tu auras terminé Anveshan ? De la romance ? Du polar ? Du fantastique ? Rien à voir avec tout ça ?

Quelle bonne question ! En fait, en faisant un peu le ménage dans mes disques durs, j’ai retrouvé deux projets : une romance et un roman fantastique humoristique. J’aimerais essayer de les reprendre et de les remettre au goût du jour. 

Qu’aimerais-tu que les lectrices et les lecteurs retiennent d’Anveshan – Conspiration ?

J’aimerais surtout qu’elles/ils prennent plaisir à cette lecture et ne me tiennent pas trop rigueur de la fin !

Anveshan Conspiration Interview Sylvie Géroux
Copyright photographie : MoniKa

Laisser un commentaire