Blood Moon Rébellion : Interview de l’autrice Axelle Law

Blood Moon Rébellion : Interview de l’autrice Axelle Law

Bonjour Axelle ! Quel plaisir de te retrouver avec un tome 3 pour Blood Moon ! Pour remettre les choses en contexte, le premier tome de Blood Moon nous présentait les personnages de Sian et Heather. Le second tome prenait place bien avant l’univers du tome 1, étant ce que l’on appelle plus communément une préquelle, et mettait en lumière le destin d’Ione et Hope. Le tome 3 nous ramène au temps présent avec la suite des aventures de Sian, Heather et leurs amies. On se rend vite compte que les éléments découverts dans le tome 2 permettent d’apporter une profondeur différente aux personnages de Sian et Heather, bien qu’elles n’étaient pas présentes dans le tome 2. Je suis curieuse de savoir comment toutes ces idées sont nées dans ton esprit et comment tu as fait pour créer une narration aussi complexe où les destins se croisent à des époques différentes ?

J’aime beaucoup l’idée des destins qui se croisent. Suivre des protagonistes au fil d’une aventure, chacun de son côté, et de les voir se regrouper, j’ai toujours adoré. Le tome 1 et le tome 2 de Blood Moon sont nés séparément, deux mondes et deux histoires distinctes, même s’ils avaient quelques fils conducteurs entre eux. Pour le tome 3, il était évident que je fasse fusionner ces deux univers pour n’en former qu’un. Une suite logique, je dirais même. À partir de là, il ne restait plus qu’à voir comment les combiner et ce qui pourrait en résulter. Un peu comme une alchimiste, j’ai récupéré des éléments par-ci et par-là des anciens récits pour faire naître une nouvelle trame. Oui, d’accord, j’ai un peu complètement improvisé ! Mais ça coulait de source pour moi, tout simplement.

Revenons-en au tome 3. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ce que nous allons découvrir ?

Comme dit plus haut, nous retrouvons la bande de Sian et Heather, quelques semaines après la fin du premier tome. Dans cette aventure, les héroïnes iront à la découverte d’elles-mêmes. Tandis que Sian et Iolanthe apprennent à gérer leurs émotions nouvellement acquises, Jodie doit aussi s’adapter à sa nouvelle condition. Une sombre réalité se dévoile à Heather, l’obligeant à faire face à son passé. Elles vont également se rendre compte que l’Avènement de Sian n’était peut-être pas ce qu’elles croyaient être au départ… Et comme si cela ne suffisait pas pour nos héroïnes, elles vont subir les conséquences de leur vie antérieure. Autant dire qu’elles n’auront pas le temps de souffler !

Finalement, le premier tome laissait Sian à l’aube de son Avènement, mais il y avait encore beaucoup d’éléments non résolus dans sa vie, comme par exemple son histoire d’amour avec Heather. On se rendait compte que ce n’est pas faute de trouver son âme sœur, ça ne garantit pas le succès amoureux pour autant. J’aime beaucoup ce choix narratif concernant leur relation. Pourquoi as-tu choisi de prendre cette direction ?

J’adore le concept d’âme sœur, mais ça, je crois qu’on l’a compris. Par contre, je n’aime pas l’idée que les choses soient acquises, quel qu’en soit le domaine, et surtout en amour. Il ne suffit pas de trouver son âme sœur et de claquer des doigts pour que tout aille comme sur des roulettes, ce serait trop facile (et pas drôle) sinon. Pour ma part, Sian et Heather devaient s’apprivoiser, s’attacher mutuellement pour ce qu’elles étaient et non, parce que le destin les reliait. Âmes sœurs ou non, elles ne pouvaient esquiver les doutes, les risques, les appréhensions, les joies et les surprises d’un amour naissant. Il faut toujours mériter les choses et non, se contenter de les cueillir.

Au fur et à mesure du tome 3, l’on s’aperçoit que Sian, malgré son âme récemment acquise, cache une certaine noirceur au fond d’elle. Heather aussi doit faire face à des révélations difficiles sur son passé. Quant à Jodie et Iolanthe, elles sont certes à nouveau réunies, mais doivent travailler dur pour que leur relation, qui pourtant semblait être parfaite au début, fonctionne. Dirais-tu que le développement des relations personnelles entre les personnages a été ta priorité dans ce tome 3, ou as-tu aussi fait la part belle à l’aventure et à l’action ?

Je dirais que l’un ne va pas sans l’autre. N’est-ce pas l’expérience qui forge notre caractère et qui nous fait grandir ? Je pense que le terme adéquat est vraiment « grandir ». Les héroïnes évoluent au fil de l’histoire. Elles s’adaptent et apprennent face aux obstacles et aux cadeaux de la vie. Et cette évolution, forcément, influence et touche les relations entre les personnages. Oui oui, je ne réponds pas du tout à la question [rires]. Mais promis, j’essaie.

Les ennemis et les menaces sont plus nombreux que jamais dans ce tome, non ?

Il faut dire que Sian a un véritable don pour attirer les ennuis, un vrai aimant. Elle sait toujours se trouver au mauvais moment au mauvais endroit. Mais, pour sa défense, le monde qui l’entoure était déjà un vase plein ; elle a simplement le malheur d’être la goutte de trop. Et je ne sais pas si je parlerais en terme « d’ennemis », mais plutôt d’individus prêts à tout pour accomplir et atteindre leurs buts. Le bien et le mal ? Tout n’est qu’une question de point de vue… et de camp.

Où as-tu trouvé ton inspiration ? Et surtout, quelle a été ta source d’inspiration pour cette histoire ? Je suis toujours curieuse de savoir si tu as pensé à ce scénario avant même l’écriture du tome 1, ou si au contraire tu as improvisé au fur et à mesure de l’écriture des différents romans ?

Pour être honnête, j’aimerais pouvoir dire que dès le départ, mon cerveau a été capable de songer à tout ce mélange de chemins/destins. C’est tout de même plus vendeur que de dire que l’on y va freestyle, au gré de l’inspiration et du feeling avant de prier pour que tout colle, non ? Parce que oui, l’improvisation prend beaucoup de place dans mon travail de création, pour ne pas dire toute la place.

Pour ce tome 3, mon inspiration a été l’univers et les personnages eux-mêmes. Que l’histoire soit terminée ou non, ils continuent d’évoluer dans mon esprit, peut-être est-ce mon incapacité à les laisser partir, qui sait. Et parfois, comme pour Vol de Diamants, la suite s’impose d’elle-même tandis que d’autres acceptent de se retirer docilement de la scène. Souvent, cela commence avec des petites réflexions comme « comment seraient les choses si… », « et si X faisait ci ou ça, que se passerait-il ? »… Et avant même de dire « ouf », des scènes prennent forme, provoquant des « ce serait marrant si… » ou des « oh, ce serait sympa si… ». Et là, la spirale infernale commence…

Pour Blood Moon, il restait encore tant à dire, à exploiter… L’univers et le panel de personnages permettaient tant de possibilités. Surtout en compilant le tome 2 en plus. Il était donc facile de relancer l’aventure de notre groupe d’amies.

En tout cas, c’est toujours une belle surprise de découvrir l’un de tes romans. Est-ce que c’est approprié de parler de trilogie pour Blood Moon ? Ou au contraire, penses-tu encore pouvoir faire vivre l’univers de Blood Moon pendant longtemps, et dans ce cas-là, faire de Blood Moon une saga ?

En réfléchissant bien, je pense avoir assez de cartouches en main pour continuer de malmener Sian et sa bande [rires]. Pour être honnête, Blood Moon aurait dû être un tome unique, du moins lors de sa création. Mais comme expliqué à la question précédente, les choses se sont enchaînées dans ma tête. Pour le moment, et j’espère que mon inspiration va enfin se montrer coopérative, je vise la quadrilogie. J’admets avoir visé la trilogie… mais j’ai encore perdu la bataille avant même d’avoir terminé le tome 3. Donc, pour le moment, on va se cantonner à quatre tomes. Ce qui est déjà pas mal selon moi. Et puis, cela forme une saga, non ? D’ailleurs, l’idée d’un spin-off me titille à propos de deux personnages secondaires qui apparaissent dans ce tome 3. Mais je ne vais pas trop m’avancer de ce côté-ci pour le moment, ne tentons pas le diable.

Un dernier mot pour les lectrices ?

Mangez cinq fruits et légumes par jour.

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire