Bleu Émeraude : Interview de l’auteure Emily Everson

Bleu Émeraude : Interview de l’auteure Emily Everson

Bonjour, Emily, peux-tu nous présenter ta nouvelle lesbienne Bleu Émeraude?

Ma nouvelle se passe à Paris dans le service des ressources humaines d’une société de conception de jeux vidéo (je n’ai d’ailleurs pas développé cet aspect-là. Je suis une petite geek mais c’est l’histoire d’amour qui m’intéressait !). Elle traite de la rencontre et de la relation naissante, et houleuse, entre une jeune diplômée et la directrice des ressources humaines, sa responsable. Ce sont des femmes que tout oppose, et pourtant elles vont finir par se rapprocher. Le cœur a ses raisons que la raison ignore, paraît-il…

 Tu as gagné le premier prix du concours, est-ce que tu t’y attendais ?

Absolument pas ! Le thème imposé a piqué mon intérêt et j’ai vu ça comme un exercice d’écriture (j’en faisais pas mal à l’université pour les cours d’écriture d’invention), mais je ne comptais pas soumettre le récit, l’ironie vraiment… Ce sont mes deux anciennes compagnes qui m’ont poussé à participer sérieusement et envoyer mon récit. J’ai bien failli ne pas l’envoyer, à la dernière minute je me suis dit que je n’avais pas le « niveau », et je me suis pris la douche du siècle par mes ex… J’écris depuis longtemps sans jamais tenter ma chance pour me faire éditer, elles le savent et elles en ont eu marre apparemment ! J’ai envoyé sans trop y croire, et quand j’ai vu les résultats, je n’y ai pas cru tout de suite, j’attendais le message m’informant d’une erreur…

Tu es plutôt une personne à l’imagination débordante, ou est-ce que c’est le thème de l’amour au travail qui t’a particulièrement inspirée ?

J’ai une imagination débordante oui… En général elle se manifeste plutôt sur des histoires fantastiques (je devrais arrêter de jouer à des jeux vidéo…). Dans toutes mes petites fictions, il y a toujours un couple lesbien ou gay. Je suis une grande romantique (faut pas le dire trop fort, je suis plutôt cynique de nature ! [rires]), et le thème m’a inspirée tout simplement. J’aime aussi les histoires d’amour compliquées et j’avoue aimer torturer mes personnages, et le thème de l’amour au travail me laissait pas mal de possibilités pour combiner les deux !

Comment est venue l’idée de ton scénario ?

C’est une bonne question, je cherche la réponse aussi ! Plus sérieusement, j’ai commencé d’abord par façonner mes personnages. J’aime que des dynamiques complètement opposées se retrouvent et apprennent à s’amadouer, c’est un aspect qui revient souvent dans mes histoires. Je pense que cette inspiration vient aussi des contes, le côté la Belle et la Bête me plaît particulièrement. À partir de là, j’ai commencé à imaginer les péripéties que ces deux femmes pourraient rencontrer au travail avec leur caractère complètement opposé, je me suis beaucoup amusée sur ce point, et de fil en aiguille l’histoire s’est construite.

Est-ce que tu es familière avec l’environnement de travail de type « bureau » que tu décris dans ta nouvelle ? Rassure-toi, nous ne sommes pas en train de te demander si tu entretiens une liaison avec une de tes collègues ! [rires]

Alors non absolument pas en réalité ! Je sais que j’aime les espaces ouverts, et que si je devais choisir mon espace de travail, mon choix se porterait sur des bureaux ouverts un peu comme dans les nouvelles start-up, je leur trouve une certaine convivialité. Je voulais simplement jouer avec les oppositions (toujours), l’espace ouvert vs. le bureau fermé qui reflète la personnalité de mon personnage. Mais pour la petite anecdote, j’ai bien entretenu une relation avec une de mes collègues pendant un temps, donc le thème était pour moi assez ironique, même si l’histoire que j’ai écrite et ma vie ne se ressemblent en aucun point !

As-tu quelque chose à préciser qui pourrait être utile aux lectrices ? Un message à faire passer ?

Quelque chose d’utile à proprement parler je ne pense pas… Je voudrais simplement les remercier si elles choisissent de lire ma nouvelle, j’espère qu’elles aimeront d’une part ; et puis d’autre part j’espère arriver à leur faire ressentir l’intensité des émotions ressenties par mes personnages, émotions que j’ai moi-même ressenties lors de l’écriture !

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire