Fiancée sous Contrat Interview Jae

jae un premier roman en français

Fiancée sous Contrat Interview Jae répond à toutes nos questions !

Salut Jae ! Notre lectorat est aux anges et a vraiment hâte de lire un autre de tes romans en français ! Après avoir écrit et publié tant de livres (en plusieurs langues, d’ailleurs), est-ce que tu t’y habitues ? Ou est-ce que c’est toujours une expérience différente ?

J’écris depuis plus de 30 ans. Depuis l’âge de 10 ans environ. Et j’ai écrit 22 romans et plusieurs ouvrages plus courts, alors écrire, c’est comme respirer. C’est une grande partie de ma vie. Mais la sortie d’un nouveau livre ne me lasse jamais. Je suis toujours aussi enthousiaste lorsque je tiens un nouveau livre entre mes mains. Et c’est particulièrement excitant de savoir que des lecteurs du monde entier peuvent lire mes livres dans leur langue maternelle !

Peux-tu nous en dire plus sur le thème de Fiancée sous contrat ?

Fiancée sous contrat est une fausse relation amoureuse entre deux femmes qui ne pourraient pas être plus différentes.

Claire est un bourreau de travail qui vit pour son travail de thérapeute pour couples. C’est aussi une perfectionniste qui a une maison impeccable et des règles strictes sur ce qu’elle mange ou comment elle s’habille.

Lorsque sa fiancée rompt avec elle, sa vie parfaite s’effondre. Son contrat d’édition est en danger, car elle essaie de faire publier son livre de développement personnel sur les relations. Et l’éditeur ne va pas accepter le livre d’une experte qui n’arrive même pas à faire marcher sa propre relation.

Elle a donc mis au point un plan audacieux : elle engage une actrice pour jouer le rôle de sa fiancée lors de sa rencontre avec son éditeur.

Mais l’actrice qu’elle engage n’est pas celle que Claire attendait. Lana est tout le contraire de Claire : elle est spontanée, a un tatouage et laisse des dégâts partout où elle va.

Au début, elles s’opposent, mais Lana commence à la conquérir avec son grand cœur. Bientôt, les faux baisers ne sonnent plus si faux…

Fiancée sous contrat joue avec le thème de la mise en scène. D’où t’est venue l’inspiration pour ce roman ?

Principalement de mon amour pour les romances de fausses relations. J’adore les lire, et j’en ai écrit quatre, dont Fiancée sous contrat. Ce que j’aime tant dans ces romans, c’est qu’ils mettent ensemble deux parfaites inconnues et les obligent à prétendre non seulement qu’elles se connaissent bien, mais qu’elles sont profondément amoureuses. Cela donne généralement lieu à de nombreuses situations hilarantes. J’aime aussi les moments où elles commencent à réaliser que leurs sentiments ne sont plus faux.

Lana est une actrice, et il semble que tu aies bien étudié le sujet d’Hollywood. Comment procèdes-tu habituellement lorsque tu crées un personnage ? Reçois-tu de l’aide et des conseils de professionnels, lis-tu sur ces métiers, ou autre chose ?

Avant de commencer à écrire, je crée toujours des profils détaillés pour chaque personnage. Cela inclut des détails sur leur famille, leur enfance, leur travail, leurs loisirs et leurs aliments et boissons préférés. Je recherche tous les aspects de leur vie que je ne connais pas déjà.

Pour Fiancée sous contrat, j’ai notamment cherché les quartiers où ils vivraient, à quoi ressemblerait le bureau de Claire et des détails sur leurs emplois. À quoi ressemblerait la vie de Lana en tant qu’actrice qui n’a pas beaucoup de succès ? Et comment Claire guiderait-elle ses patients pendant une séance de thérapie de couple ?

Je fais généralement la plupart de mes recherches dans les livres et sur Internet. Mais une fois que j’ai une idée assez précise et que je sais quelles questions poser, je m’adresse toujours à des experts et à des personnes qui ont une expérience personnelle de ce que j’écris. Pour Fiancée sous contrat, j’ai fait relire par un thérapeute de couple les scènes où l’on voit Claire avec des patients, et j’ai fait lire le scénario à des personnes qui vivent à Los Angeles pour être sûre que je décris correctement les lieux.

Tu étais psychologue de métier avant d’écrire à plein temps. T’es-tu inspirée de ton ancienne carrière pour créer le personnage de Claire ? Et le personnage de Lana ?

Mon passé de psychologue m’aide toujours à créer des personnages, et il m’a été particulièrement utile pour Fiancée sous contrat. Je pouvais représenter une séance de thérapie ou Lana ayant un flash-back sans avoir à faire beaucoup de recherches.

Cela dit, Claire n’est en aucun cas moi (j’aime les glucides, même après six heures !). Et mon travail de psychologue était dans un domaine très différent. Donc ma principale inspiration pour Claire n’était pas mon ancienne carrière. C’était l’idée de créer une experte en relations amoureuses qui est nulle en relations amoureuses. Le tout parce qu’elle est trop occupée à essayer d’avoir l’air parfaite.

Qu’est-ce que tu as préféré dans Fiancée sous contrat ? Et dans l’écriture en général ?

Ce que je préfère dans l’écriture, c’est de créer les personnages et leur inventer un passé qui les façonne. Ce passé fait d’eux ce qu’ils sont, avec toutes leurs forces et leurs faiblesses. Lorsqu’ils se rencontrent, ils sont confrontés à de vieilles peurs et s’aident mutuellement à les surmonter pour obtenir enfin leur fin heureuse. D’une certaine manière, ces romans sont un peu comme une thérapie.

Est-il important pour toi que, au-delà de la romance, ton roman puisse délivrer un message ? Dans Fiancée sous contrat, de nombreux thèmes importants sont explorés : les préjugés, le jugement d’autrui, la signification du succès et de la réussite, l’ouverture d’esprit, les liens familiaux et les liens du sang, le statut social, la morphologie, les critères de beauté, l’estime de soi et la résilience, pour ne citer que quelques exemples.

Je pense que les romans d’amour sont un vecteur idéal pour faire passer un message. Ils peuvent faire réfléchir les lecteurs/lectrices en plus de les divertir. Mes personnages apprennent généralement une leçon importante au cours du livre. Et j’espère que ces leçons trouveront un écho auprès des lecteurs/lectrices. Pour Claire dans Fiancée sous contrat, c’est que les apparences ne sont pas importantes et qu’il n’y a pas de mal à être imparfaite. Lana est parfaite pour elle, exactement comme elle est : désordonnée, bien en chair, franche et tatouée.

Y a-t-il autre chose que tu aimerais partager à propos de ton roman ? Qu’est-ce qui, selon toi, rend Fiancée sous contrat unique ?

J’aimerais saluer mes lectrices et lecteurs français et j’espère qu’ils apprécieront Fiancée sous contrat ! Je suis très heureuse que le livre soit disponible pour eux.

Je pense que ce qui rend Fiancée sous contrat unique, c’est qu’il met en présence deux femmes qui sont totalement opposées et qui ne pensaient pas du tout que l’autre serait leur type – pourtant, lorsque le contrat de fausse relation les oblige à passer du temps ensemble, elles tombent amoureuses et se transforment mutuellement pour le meilleur.

C’est un mélange unique d’émotions profondes et de situations hilarantes qui, je l’espère, vous feront rire.

Sur quels projets travailles-tu actuellement ?

En ce moment, je traduis mon dernier roman, Chemistry Lessons (NDLR : Leçons de chimie, en français), en allemand. J’écris toujours mes romans en anglais, puisque c’est la langue que la partie créative de mon cerveau préfère, et je les traduis ensuite dans ma langue maternelle, l’allemand. Cela peut sembler bizarre, mais c’est la même façon de procéder que les traducteurs professionnels : Ils traduisent toujours de leur deuxième langue vers leur langue maternelle.

Je travaille également sur une nouvelle pour ma série de romans historiques qui a débuté avec Backwards to Oregon (NDLR : Retour en Oregon, en français). Je fais des recherches pour savoir comment les gens de 1851 construisaient une cabane en rondins de bois et se préparaient pour l’hiver.

C’est super ! Nous te remercions pour ton temps et te souhaitons beaucoup de succès pour la suite !

Un commentaire sur “Fiancée sous Contrat Interview Jae

  1. christiane Montesinos says:

    J’ai remarqué que elle ne parle pas de sa vie de couple et elle en couple ou célibataire à moins qu’elle veuille pas en parler je respecte son droit j aime sa façon d écrire j adore sais romance a quand le prochain En français ou en espagnol

Laisser un commentaire