Apparences Trompeuses : Interview d’AM Brawne

interview d'AM Brawne

Bonjour A.M. et félicitations ! Tu as gagné l’édition 2020 du concours de nouvelles Reines de cœur dont le thème était « Elles se détestent, mais… ». Comment te sens-tu ?

J’ai toujours un peu de peine à réaliser, mais vraiment très heureuse et honorée que ma nouvelle ait été sélectionnée. Ce sera ma première publication avec une maison d’édition, et je suis ravie que ce soit avec cette histoire et chez Reines de Cœur.

Qu’est-ce qui t’a poussée à participer au concours de nouvelles ?

Le thème m’a tout de suite inspirée. J’avais envie depuis quelque temps de tenter davantage de concours de nouvelles pour partager mes histoires en dehors de mon cercle privé. J’ai beaucoup de mal à faire lire ce que j’écris et c’était un moyen de sortir de ma zone de confort en me jetant à l’eau. Même si je dois admettre que je participais en étant certaine de ne pas gagner, au vu de mon manque d’expérience. Comme quoi, ma copine a bien fait de me pousser à aller jusqu’au bout ! [Rires]

Dis-nous en plus sur ta nouvelle, Apparences trompeuses. Peux-tu nous la présenter brièvement ?

Bien sûr ! L’histoire suit Makoto, une doctorante en Histoire du Japon et geek sur les bords, qui se voit catapultée dans l’univers impitoyable d’Hollywood lorsqu’elle est engagée comme experte culturelle sur le tournage d’un film. Seulement, Dahlia Anderson, la belle et mystérieuse actrice qu’elle est censée assister, la prend en grippe dès le début. Makoto doit alors tenter de trouver sa place dans ce milieu hostile et plein de faux-semblants, tandis que des évènements étranges semblent se produire autour de Dahlia. Une romance sur fond d’envers du décor, de jeux de masques et de luttes féministes un peu particulières.

Est-ce que cela fait longtemps que tu avais cette histoire en tête ?

Le personnage de Dahlia m’accompagne depuis longtemps, et j’ai trouvé que le thème du concours se prêtait parfaitement à elle. J’ai ensuite créé Makoto et l’intrigue autour de ces deux protagonistes si différents l’un de l’autre. Leur dynamique m’a beaucoup inspirée.

Tu abordes des sujets forts dans ta nouvelle : patriarcat, minorité raciale, féminisme, le phénomène #MeToo et j’en passe. Dirais-tu que c’est une des caractéristiques de ton écriture, d’être engagée ?

C’est mon but en tous cas. Faisant partie de minorités, j’ai toujours été sensible à ces questions. Ces dernières années, j’ai été marquée par le retour en force des violences misogynes, racistes ou LGBTphobes. Ce qui m’a poussé à me renseigner et à m’engager pour ces causes. Mais j’ai également été interpellée par le manque de représentations dans les livres que je lisais. Je souhaite que mes livres ne représentent pas que des personnages blancs, cisgenres, valides et hétéros que l’on voit encore en majorité dans les œuvres fictionnelles. Je pense que c’est indispensable de nos jours, tout en n’oubliant pas que ces histoires peuvent tout à fait être à la fois divertissantes et engagées.

Quels sont selon toi les points faibles et forts des personnages de Dahlia et Makoto ? Pourquoi sont-elles vouées à se rencontrer ?

Elles sont différentes, mais complémentaires. Dahlia est déterminée, intransigeante et cérébrale, là où Makoto est plus accessible, sensible et passionnée. Le cerveau et le cœur. Chacune aide l’autre à s’améliorer et à aller de l’avant. Dahlia aide Makoto à prendre confiance en elle et s’engager, et inversement, l’actrice apprend à ne pas perdre l’essentiel de vue et à rester terre-à-terre.

Quel a été ton moment préféré dans l’écriture ?

Développer Makoto et la voir prendre vie. De manière générale, c’est le moment que je préfère lorsque je me lance dans une histoire, la création des personnages. Cela me prend pas mal de temps et j’aime créer des fiches personnages assez développées et qui peuvent évoluer au fil du temps. La musique ayant une certaine importance dans mon processus de création, je crée une playlist pour chaque personnage, qui m’accompagne ensuite lorsque j’écris. L’intrigue est plus secondaire et découle souvent des protagonistes que j’ai imaginés.

Le titre de ta nouvelle laisse sous-entendre que tu comptes développer cet univers. Est-ce le cas et si oui, à quoi les lectrices et lecteurs peuvent-ils s’attendre ?

C’est fort possible ! Je suis loin d’en avoir terminé avec ces deux personnages. Leur avenir et les obstacles que cela soulève, surtout pour Makoto qui va devoir s’adapter à des situations ou environnements pas forcément évidents pour elle. Le passé de Dahlia est également une part essentielle de son histoire, qui mérite d’être investiguée pour mieux la comprendre.

Les initiales de ton nom sont bien mystérieuses, nous en dirais-tu plus à ce sujet ? Oui, je sais, la curiosité est un vilain défaut ! [Rires]

Rien de très mystérieux, ce sont mes vraies initiales ! [Rires] Mais ce sont également les initiales du prénom de mes deux grands-mères, et je trouvais que c’était un joli clin d’œil aux femmes de ma famille.

Enfin, est-ce que tu travailles sur d’autres projets ?

J’ai toujours plusieurs idées en cours de réalisation plus ou moins avancée, notamment sur des personnages déjà créés. J’écris aussi quelques histoires M/M, mais pour le moment, je me concentre surtout sur la suite des aventures de Makoto et Dahlia.

Un dernier mot pour nos lectrices et lecteurs ?

Comme le résume bien l’écrivain David Mitchell, montrer ce qu’on écrit à quelqu’un, c’est comme s’allonger et lui tendre un pieu en disant de viser le cœur. C’est donc une expérience à la fois excitante et terrifiante pour moi. [Rires] Mais j’espère que cette histoire et ces personnages vous plairont autant que j’ai aimé les créer. C’est ce qui me tient le plus à cœur — sans pieu si possible —. Merci de me lire, j’espère que vous passerez un bon moment de lecture en compagnie de Makoto et Dahlia !

interview d'AM Brawne

Laisser un commentaire

⚡️Nouveau⚡️ Envie de faire plaisir ? Reines de Coeur met en place les cartes cadeaux 🎁 !

X