Interview de Romane F. Boulier l’auteure de Kiss – De l’Autre Côté

Interview de Romane F. Boulier l’auteure de Kiss – De l’Autre Côté

Bonjour Romane, peux-tu nous présenter ta nouvelle Kiss – De l’Autre Côté ?

Bonjour à toutes et tous… Alors Kiss – De l’Autre Côté, c’est avant tout l’histoire de Suzanne, une jeune trentenaire parisienne qui du jour au lendemain se fait quitter par sa compagne. Pour lui remonter le moral, ses deux meilleurs amis qui sont aussi ses voisins lui installent en cachette une application de rencontre. Sans vraiment y croire, Suzanne va se lancer. De photos en photos, elle tombe sur le profil de Liv, de quelques années sa cadette. A travers leurs écrans, elles vont apprendre à se connaître et à s’aimer peut-être. A vous de découvrir la suite !

Comment est née l’idée de cette histoire ?

Alors là… Je ne saurai pas vraiment expliquer comment est née l’histoire de Suzanne et Liv. Le thème « Faites-nous rêver » m’a donné envie d’écrire sur l’amour car c’est sûrement la chose qui me fait le plus rêver ! Je suis une éternelle romantique. Le personnage de Suzanne semblait assez évident. C’est une femme ordinaire qui ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Quant à Liv, elle semble insaisissable, frivole alors qu’elle est tout le contraire dans le fond. J’aimais beaucoup l’idée qu’on puisse paraître totalement différente sur les réseaux sociaux et dans la « vraie » vie. Cette dualité est vraiment d’actualité d’ailleurs… Les personnages secondaires sont arrivés au fur et à mesure. Ils ont pour moi une importance cruciale. J’avais vraiment envie que le lecteur connaisse les amis des protagonistes presque autant qu’elles.

Combien de temps la rédaction t’a-t-elle pris ?

Hum, finalement assez peu de temps. J’ai dû commencer le premier jet mi-février et j’ai envoyé la version définitive à Reines de Cœur le premier avril. Avoir une deadline m’a vraiment boosté que ce soit pour la première version ou pour les corrections (qui ne sont pas vraiment une partie de plaisir)…

Kiss – De l’Autre Côté est une histoire d’amour qui débute alors qu’aucune des deux protagonistes n’est à la recherche de l’amour, si ?

C’est vrai. Suzanne prend d’abord ça comme un jeu, quelque chose de léger. Elle veut surtout se changer les idées et prendre du bon temps. Liv, elle, semble être arrivée là par hasard. C’est cette « coïncidence » sur laquelle débute leur histoire qui me plaît, je crois.

Pourquoi cette idée de relation à distance ?

Cela fait plus de deux ans que je vis une relation à distance avec mon amoureuse. C’est donc un sujet qui me touche de près. Et je pense que je ne suis pas la seule. Avec l’ampleur que prennent les réseaux sociaux, je crois que de plus en plus de couples commencent leur relation avec, peut-être pas une mer, mais au moins plusieurs centaines de kilomètres qui les séparent. Je voulais aussi « prouver » que ces histoires ne sont pas toujours chaotiques. Certes, il y a des moments moins joyeux que d’autres mais cela peut mener à de bien jolies choses. Et croyez-moi, je sais de quoi je parle.

Cela n’a pas été trop dur de créer des échanges virtuels par écrit entre tes deux héroïnes ?

Pour moi, ça coulait de source. Je pense que j’écris au moins une centaine de SMS par jour. C’est le moyen de communication que j’utilise le plus et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas-là. Je trouve ça assez différent des dialogues de vive voix que j’ai parfois du mal à appréhender dans mes écrits. Le virtuel, c’est concis, facile, rapide.

Qu’est-ce que tu as préféré écrire dans cette nouvelle ?

Justement, je crois qu’écrire tous ces SMS m’a beaucoup plu. Et j’ai aussi pris énormément de plaisir à écrire sur Paul, Marco et Gustave, les trois personnages masculins de Kiss – De l’Autre Côté qui ont une très grande importance, autant pour Suzanne que pour moi. Je tenais à ce qu’ils aient une place particulière, qu’ils ne soient pas que des hommes de passage, mais vraiment des points d’encrage, des épaules sur lesquelles Suzanne peut se reposer, qu’ils aient une véritable sensibilité…

Qu’est-ce qui t’a poussé à soumettre ton histoire au concours R2C ? Pensais-tu avoir une chance de gagner ?

J’avais envie de me « heurter » à un regard professionnel. Jusque-là, mes écrits fictionnels étaient toujours restés plus ou moins secrets. Mes seules lectrices étaient des amies proches ou mon amoureuse. Et on ne peut pas dire que ce soit les personnes les plus objectives qui soient. Je voulais savoir si ça valait le coup que je continue à écrire dans le but d’être lue ou si cela devait rester dans mon jardin secret de papier. Apparemment, ça vaut le coup d’être lu et j’en ai été la première surprise !

Qu’aimerais-tu que les lectrices retiennent de leur lecture de Kiss – De l’Autre Côté ?

Autour de moi, j’ai souvent entendu tout et son contraire sur les sites de rencontre. « C’est pour les vieux », « C’est pour les jeunes », « Moi, je cherche l’amour, pas une histoire de fesses », j’en passe et des meilleures. Dans Kiss – De l’Autre Côté, il y a tout ça mais il y a aussi et surtout deux femmes comme vous et moi. J’avais envie de défendre ce nouveau mode de rencontre. Peut-être car c’est comme ça que j’ai rencontré la femme qui partage ma vie.

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

De réussir mes examens, dans un premier temps ! Et puis par la suite que mes projets continuent sur la bonne voie que ce soit dans l’écriture ou dans le monde du spectacle vivant.

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire