Interview décalée d’Isabelle B. Price, co-auteure de L’Héritage du Pouvoir

Interview décalée d’Isabelle B. Price, co-auteure de L’Héritage du Pouvoir

Comment décrirais-tu ton tempérament ?

Rêveuse, un poil obsessionnelle quand j’ai une idée en tête et on va s’arrêter là, non ? Ah… Gaëlle vient de me donner un coup de coude pour que je rajoute maniaque…

Aurais-tu un défaut ou une qualité que tu aimerais partager avec nous ?

Hé, je viens de le faire au-dessus ! En plus j’en ai mis deux… Trois, parce que quand je rêve en plein milieu d’une discussion, c’est quand même gênant pour ceux qui m’entourent.

Quelle est ta devise ?

« Oublie que tu peux mourir demain sinon tu n’envisageras jamais rien sur le long terme ». Ou un truc dans le genre. On ne m’a jamais posé la question avant en fait et je n’y avais pas vraiment réfléchi.

À quelle époque aurais-tu aimé naître ?

Aujourd’hui, parce que j’ai l’impression que malgré les côtés négatifs comme le réchauffement climatique, la surpopulation, la crise, etc. on va au moins laisser la notion de plus de liberté aux jeunes qui arrivent.

Si tu étais un livre, lequel serais-tu ?

Je ne sais pas, j’ai lu trop de livres. C’est comme les films, quand on me demande de choisir c’est juste impossible parce que je prendrais plutôt un morceau de chacun de ceux que j’ai aimés. Un bon roman policier où le suspense serait contrebalancé par une romance sympa, mais pas gnangnan. Et lesbienne la romance si possible.

Si tu étais une heure de la journée, laquelle serais-tu ? Et surtout, pourquoi ?!

6 h du matin, quand le soleil se lève en été et que l’air sent le frais. Parce qu’il s’agit de ma période préférée de la journée, tout semble possible et j’ai le sentiment d’être seule au monde à pouvoir décider de ce que sera ce nouveau jour.

Écoutes-tu de la musique quand tu écris ?

Oui, tout le temps depuis toujours. Mais là si je dis ce que j’écoute ça va complètement casser mon image. Pour ce premier tome de l’Héritage du Pouvoir, j’ai pas mal fait tourner en boucle le dernier cd de Katy Perry avec « Dark Horses » ! Et aussi David Guetta. J’aime la pop commerciale…

À quelle période de la journée écris-tu ? As-tu un lieu de prédilection ?

En fin de journée, après être rentrée du travail et avoir terminé Univers-L. Et quand je suis en vacances, le matin, quand ma compagne dort encore et que j’ai la journée pour moi. Le lieu le plus confortable de la maison c’est la méridienne du salon. Gaëlle dit que je l’ai creusée à force de rester assise dessus. C’est même pas vrai !… Enfin peut-être un peu, si…

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire