Jeu, Set et Match : La nouvelle « spéciale rencontre de Tennis » de Johanna David

Jeu, Set et Match : La nouvelle « spéciale rencontre de Tennis » de Johanna David

Bonjour Johanna, est-ce que tu peux nous parler de cette nouvelle que tu sors juste avant le premier tour de Roland Garros ?

Bonjour, oui avec plaisir ! Dans cette nouvelle, je vous invite à entrer dans le monde du tennis ! Nous allons suivre 2 histoires en parallèle, et à quelques années d’intervalle. L’histoire de Stefany, actuelle numéro 1 française qui rêve de devenir la meilleure joueuse mondiale, et l’histoire de Jennifer, ancienne joueuse professionnelle, qui a subitement disparu du milieu tennistique quelques années auparavant. Les deux récits se font écho, et vous vous en doutez, nos héroïnes vont bien finir par se croiser…

Qu’est-ce qui t’a inspiré dans l’écriture de cette histoire de rencontres (oui, on a mis un « s » à cause du jeu de mots) ?

J’ai commencé à écrire cette nouvelle il y a très longtemps mais je pense que l’histoire avait besoin de mûrir, je l’ai mise de côté pendant au moins un an avant de me replonger dedans. A partir de là je l’ai écrite en dix jours ! J’étais transportée par mes personnages.

Ce qui m’a inspiré déjà c’est le tennis, évidemment. J’adore ce sport, je le pratique et je le suis à la télévision à la moindre occasion. J’avais très envie d’écrire une histoire autour d’une jeune femme qui évolue dans ce milieu mais je n’avais aucune réelle idée du quotidien d’un sportif de haut niveau. Je me suis basée sur des informations glanées un peu partout et mon imagination a fait le reste.

Peux-tu nous parler un peu de tes héroïnes, comment tu les as imaginées, comment elles ont pris vie ?

J’avais une idée assez précise de Jennifer, en star déchue, avec une énorme blessure à panser. En revanche j’ai eu plus de mal à « saisir » Stefany. Je voulais lui donner un caractère un peu plus capricieux et finalement je n’y suis pas parvenue ! Dans mon histoire, je suis désolée de vous le dire, vous aurez affaire à deux gentilles ! Vous commencez à me connaitre, j’aime que l’on termine sa lecture avec un sourire aux lèvres en ayant le sentiment d’avoir passé un bon moment. J’espère que mes deux héroïnes arriveront à vous embarquer.

Tu connais bien le milieu du tennis ? Tu t’es documenté pour l’écriture ?

Oui assez puisque j’en fais depuis que je suis ado ! C’est un sport que j’adore, qui allie physique et mental. Je suis beaucoup les tournois tout au long de l’année (oui, oui, je suis du style à prendre des abonnements auprès des chaînes sportives pour suivre les compétitions qui ne sont pas diffusées à la télévision !).

En ce qui concerne l’écriture, j’avais besoin de connaître la discipline que s’impose un joueur de tennis au quotidien. Une amie m’avait prêté un roman qui traitait de ce sujet et je dois dire que cette lecture m’a beaucoup aidée à cerner tout cela. J’ai pu ainsi parler ou évoquer dans ma nouvelle, les entraînements, les relations entre joueurs, les déplacements, les sponsors, les régimes alimentaires…

Tu abordes des sujets forts comme la dépression, ce n’est pas courant sur ce type de format. Pourquoi ce choix ?

Difficile de répondre à cette question sans trop révéler l’histoire. Je ne considère pas la dépression comme LE sujet traité dans ce récit, pas du tout. S’il y avait un message dans cette nouvelle, je pense que ce serait de croire en soi pour rebondir et réaliser ses rêves.

Une hétéro qui succombe au charme d’une lesbienne, ce n’est pas un peu le rêve de beaucoup d’entre nous ?

Ah ah ! c’est moi qui écris, je fais ce que je veux !! Trêve de plaisanterie, je trouvais cela plus intéressant que Stefany ne soit pas ouvertement lesbienne. Elle tombe sous le charme d’une femme, mais cela se fait en douceur, étapes par étapes. J’aime bien l’idée de gommer les mots hétéro/gay, et de juste raconter une histoire d’amour entre deux personnes.

Qu’aimerais-tu que les lectrices et lecteurs retiennent de ton histoire ?

A la fin de ta lecture Isabelle, tu m’as dit que tu avais l’impression de savoir jouer au tennis et d’avoir vécu les matchs ! Cela m’a fait extrêmement plaisir ! Si j’arrive à plonger les lecteurs dans mon histoire et à les faire retenir leur souffle lors de certains passages, alors j’en serais ravie ! Les fans de tennis reconnaitront certains joueurs lorsque je mentionne leurs prénoms. Vous ne trouverez aucun nom de joueur de tennis dans cette nouvelle car comme me l’ont fait si bien remarquer Isabelle et Gaëlle, les joueurs capitalisent sur leur nom pour leurs partenariats. C’était une réelle frustration pour moi car je trouvais que cela faisait vraiment plus réaliste ! Mais au final, j’ai pu conserver les prénoms, c’est déjà bien !

 

Tu vas suivre Roland Garros cette année ? Un ou une chouchou ? Des pronostics ?

Roland Garros ?! Mais évidemment ! Je n’y vais pas chaque année, mais je connais bien la Porte d’Auteuil ! Sinon, je suis autant que possible les matchs diffusés à la télévision.

Des chouchous ? j’en ai plein ! Federer, Nadal chez les plus anciens, Zverev et Thiem chez les nouveaux… Du côté des filles, j’adore Caroline Garcia, en plus elle est lyonnaise et j’ai eu la chance de la rencontrer alors qu’elle faisait une démonstration dans son club d’origine, je suis complètement fan ! Un pronostic pour cette année ? C’est difficile ! Rafa est super bon sur terre battue, on l’aime bien mais parfois on aimerait bien qu’il laisse la place à d’autres ! Mon cœur pencherait pour Dominic Thiem chez les garçons. Chez les filles j’aime bien Simona Halep qui est discrète sur le circuit et une super athlète, je pense qu’elle est capable de gagner Roland pour la seconde fois.

Quelque chose à rajouter pour clôturer cette interview ?

Je suis très contente d’avoir écrit une histoire qui prenne place dans le milieu du tennis. On évoquait il n’y a pas longtemps la journée de la visibilité des lesbiennes. Je crois que pour moi Amélie Mauresmo a été plus qu’un exemple. Elle a fait son coming-out alors que j’étais ado, je lui ai toujours voué une grande admiration. C’est une femme courageuse, droite et humble. Je pense qu’il y a un peu d’Amélie dans mon personnage de Jennifer, c’est un petit hommage à ma façon…

Bonne lecture !

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire