Vous avez aimé Loving Annabelle, vous allez adorer New Heaven

Vous avez aimé Loving Annabelle, vous allez adorer New Heaven

Loving Annabelle est un film incontournable dans l’univers lesbien. Nous allons vous les présenter rapidement et faire un petit tour des correspondances avec le superbe roman New Heaven de Lena Clarke.

Loving Annabelle de Katherine Brooks

Loving Annabelle est un film lesbien devenu culte pour de nombreuses personnes. Ecrit et réalisé par Katherine Brooks, ouvertement homosexuelle, il est sorti en 2006, à une époque où les longs-métrages traitant de l’homosexualité féminine devenaient enfin positifs (sans une fin déprimante faite de mort violente par agression ou suicide). A ce titre, il est rapidement devenu incontournable, autant pour l’histoire qu’il aborde que pour les actrices, la bande-son ou la photographie.

L’histoire débute par l’arrivée d’Annabelle dans un pensionnat catholique pour jeunes filles. Fille d’une influente famille américaine, elle dénote dans cet univers policé par sa curiosité, sa franchise et sa liberté. Elle découvre rapidement qu’elle partage une chambre avec d’autres jeunes filles qui sortent du rang, comme elle. Continuant à se rebeller contre les règles de l’établissement, Annabelle se met à dos la directrice et s’attire la sympathie de sa prof de littérature, Simone Bradley.

Rapidement attirée par Simone, Annabelle tente de la séduire à tout prix. Simone la repousse d’abord avant de prendre conscience qu’elle a des sentiments pour son élève…

Un scénario qui tire les bonnes ficelles

La scénariste et réalisatrice, Katherine Brooks, est une grande passionnée du film Mädchen in uniform, sorti en 1931 réadapté ensuite en 1958 avec Romy Schneider. Elle a décidé d’adapter librement l’histoire pour la rendre plus actuelle. Ici, tous les codes du genre sont représentés, l’école catholique répressive, l’absence d’hommes physiquement qui font cependant rêver, une homosexualité interdite et « contre-nature ». Par sa spontanéité et son insouciance, l’héroïne, Annabelle, va bouleverser tout cela.

Chaque moment de liberté chèrement conquis est suivi d’une punition ou d’une répression. Annabelle s’obstine à porter un chapelet bouddhiste, elle est punie et doit porter un crucifix, elle fume, elle doit se cacher ou être punie etc… Le spectateur reste donc dans l’attente permanente des conséquences de ses actions. Quand elle commence à séduire sa professeure, la tension monte crescendo parce qu’inconsciemment, on se doute, qu’elle va être découverte et que les conséquences seront terribles.

Heureusement, à aucun moment cela ne débouche sur une mort, ni sur celle d’Annabelle, ni sur celle de Simone. De quoi permettre au film d’accéder à la catégorie « culte ».

Des actrices captivantes

Les deux interprètes d’Annabelle et Simone sont captivantes du début à la fin du long-métrage. Erin Kelly dont il s’agit du premier grand rôle est une rebelle pas vraiment rebelle, juste ce qu’il faut pour attirer la sympathie et montrer qu’elle sait qui elle est. Diane Gaidry est également magnifique, que ce soit avec sa coiffure blonde angélique ou son regard triste. On comprend rapidement qu’elle cache sa véritable nature. Cet antagonisme entre la blonde et la brune, entre la jeune et plus âgée fonctionne parfaitement.

Mention spéciale au fait que la plus jeune n’est pas la moins expérimentée ni la plus frileuse, au contraire. Par son sourire tendre et son regard sûr, l’interprète d’Annabelle a aidé de nombreuses adolescentes à se dire que tout était possible.

Une bande son et une photographie léchées

L’image et le son doivent beaucoup au succès du film Loving Annabelle. Les jeux de couleur, de texture, ainsi que l’attention particulière portée sur les contrastes sont saisissants. Quand au son, que ce soit la chanson d’Annabelle pour séduire Simone ou les éclairs et la musique durant la scène d’amour, tout fonctionne parfaitement. Peu de personnes peuvent vous avouer qu’elles ne se souviennent pas de la scène d’amour de Loving Annabelletout a été pensé pour la rendre inoubliable.

New Heaven, un roman de Lena Clarke sorti en juin 2018

Pourquoi parler de Loving Annabelle, me direz-vous ? Tout simplement pour vous dire que si vous avez aimé ce film, vous allez adorer ce roman. L’inverse peut ne pas fonctionner pas, cependant. Parce que quand j’ai vendu cette référence au salon du livre lesbien 2018 de Paris, j’ai senti que j’étais vieille ! Les moins de 30 ans qui ne connaissaient pas le long-métrage interrogeaient mes connaissances en matière de culture lesbienne. Et oui, c’était vexant d’avoir l’air d’une dinosaure.

[Spoiler Alert]Les différences avec Loving Annabelle

Contrairement au film, New Heaven ne fonctionne pas uniquement sur la relation prof/élève. Au contraire, l’autrice, Lena Clarke, a souhaité aller au delà et c’est je pense l’un des atouts du roman. Quand Angie et Sam débutent leur histoire d’amour, elles ignorent l’âge et le travail de l’autre. La première n’a pas dit qu’elle était lycéenne et qu’elle ne travaillait au diner que pour mettre de l’argent de côté et préparer son entrée à la fac. La seconde a confié son âge, mais sans mentionner l’emploi qu’elle vient de trouver dans cette petite ville. Un véritable lien naît donc entre les deux héroïnes avant que les obstacles de la différence d’âge et des statuts sociaux deviennent des freins.

Ensuite, avantage du livre, les personnages sont beaucoup plus fouillés. On découvre leurs passés, leurs envies et leurs aspirations. Par exemple, dans Loving Annabelle, on ne sait rien des familles de chacune. Au contraire, dans New Heaven, le neveu d’Angie est un personnage secondaire primordial. Tout comme l’est l’ex de Samantha. En bref, les héroïnes de New Heaven ont une vie en dehors de leur relation amoureuse. Elles ont des amies, des ex, des parents, des frères et soeurs etc… Elles sont à ce titre plus ancrées dans le réel.

La notion de découverte est également présente dans New Heaven. En effet, contrairement à Annabelle, Angie ne s’est jamais posée de question sur son orientation sexuelle. Sa rencontre avec Sam va être un véritable déclencheur. Elle va succomber à une attirance qu’elle n’aurait jamais imaginé. Et petit à petit, elle va découvrir ce qu’implique d’aimer une autre femme. A ce titre, Annabelle a une plus grande expérience, qu’elle présente lors d’une soirée « action ou vérité » à ses compagnes de chambrée.

Les similitudes avec Loving Annabelle

La relation prof/élève est une composante importante de la seconde moitié du roman. Samantha qui a réalisé qu’Angie était son élève, décide de mettre un terme à leur histoire pour protéger sa carrière. Le questionnement est très proche des réserves de Simone dans le film. Les deux personnages se ressemblent sur ce point et sur leurs peurs, que l’on sent très présentes. Samantha possède de nombreuses angoisses et ses années de plus qu’Angie, loin de lui apporter de la confiance, ajoutent plutôt des doutes et une insécurité. Il en est de même pour Simone qui après la perte de son premier amour, a bien du mal à s’imaginer un avenir. Et crains en plus pour son poste dans l’école catholique où elle enseigne.

L’autre ressemblance majeure réside dans la dynamique des couples. Que ce soit dans Loving Annabelle ou New Heaven, les plus jeunes sont les plus sûres, les plus enthousiastes et les plus volontaires. Ce sont elles qui tentent le tout pour le tout. Ce sont elles qui sont prêtes à tout sacrifier pour avoir la chance d’aimer et d’être aimée. On a le sentiment, dans les deux histoires, que l’âge crée des barrières et des peurs dont il est difficile de s’extraire. Comme si la jeunesse, avec sa fougue poussait à se battre pour ce qui est le plus important.

En conclusion

On espère que toutes ces explications vous aurons donné envie de lire New Heaven. Surtout si vous avez aimé Loving Annabelle. Si vous n’avez pas aimé ce film ou que vous ne le connaissez pas, nous espérons que toutes ces révélations auront titillées votre curiosité. En souhaitant qu’elles vous aient donné envie de sauter le pas et de vous procurer New Heaven.

La prochaine fois, je comparerai Quand Tombent les Masques et Marions-Nous (Jenny’s Wedding) avec Katherine Heigl et Alexis Bledel. Si vous avez de meilleures idées de comparaisons, je suis cependant preneuse 😉

Étiquettes :

Posts connexes

2 Réponses à “Vous avez aimé Loving Annabelle, vous allez adorer New Heaven”

  1. hum… spoiler?

    • Bonsoir @Jurinyan,
      Nous avons longuement hésité à rédiger cet article, justement à cause de cette notion de spoiler. Nous avons fait attention de rester vague dans le résumé, volontairement. Cependant, depuis, nous avons réfléchi au fait que des personnes qui aimeraient potentiellement cette histoire, n’avaient pas pris le temps de la découvrir à cause de ce silence.
      Nous avons donc décidé de rédiger ce petit article comparatif sur un mode mi-sérieux, mi-humoristique. Peut-être que nous avons tort, peut-être que nous avons raison.
      Je pense que nous n’aurons jamais vraiment la réponse. Nous sommes désolées si vous avez l’impression d’avoir été lourdement spoilée, ce n’était pas le but. Certains avis ayant déjà mentionné cette réalité, nous avons décidé de nous lancer dans la rédaction de cet article.
      En vous souhaitant une excellente soirée.
      Bien cordialement.
      Isabelle B. Price

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire