Patricia Nandes : Interview décalée de l’autrice

Patricia Nandes : Interview décalée de l’autrice

Comment décrirais-tu ton tempérament ?

En dents de scie.

As-tu un défaut ou une qualité que tu veux partager avec nous et tes lectrices et lecteurs ?

Je suis une bordélique pathologique. Par contre, je suis la reine du gâteau à la praline !

Quelle est ta devise ?

Rien n’est acquis, jamais.

À quelle époque aurais-tu aimé naître ?

La mienne, en mieux.

Si tu étais un livre, lequel serais-tu ? (Tu as le choix entre un genre littéraire, un titre en particulier…)

L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante.

Si tu étais une heure de la journée, laquelle serais-tu ? Et surtout, pourquoi ?!

23 h. C’est l’heure où je commence à être efficace !

Écoutes-tu de la musique quand tu écris, et si oui, pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Je suis incapable d’écrire sans musique. J’écoute des styles très différents, comme les Afghan whigs qui apparaissent dans le BO de Sentence. Prince, Bashung et Charlélie Couture. De la musique électronique, Nils Petter Molvaer en tête. Du jazz avec Melody Gardot, Norah Jones, Gretchen Parlato ou Diana Krall, j’ai un penchant pour les voix ténébreuses ! J’adore Bjork, Emiliana Torrini, Simone Kermes, une grande cantatrice allemande. Le groupe Savages, Selah Sue, Kim Carnes, Alicia Keys. Ça fait beaucoup de femmes, non ? J’ai le droit de ne pas être paritaire dans mes réponses ?!

Patricia Nandes Interview Décalée

Étiquettes :

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire