Romans FxF : Une autre manière de définir les romans lesbiens | R2C
Romans FxF : Une autre manière de définir les romans lesbiens

Romans FxF : Une autre manière de définir les romans lesbiens

Dernièrement, nous avons eu une critique du roman Blood Moon L’éveil d’Axelle Law. Une excellente critique au demeurant, mais ce n’est pas ce qui nous a interpellées. À nouveau, une jeune bloggeuse utilisait la notion de relation FxF. D’autres avant elles avaient présenté nos livres comme appartenant à la catégorie « romans FxF ». Comme nous ne sommes pas des habituées de ces termes, nous avons voulu en savoir plus.

Romans FxF ? À l’origine F/F pour Female/Female

Au départ, il n’était pas question de « x » mais de slash. Vou savez cette fameuse barre / . Les forums de jeux de rôles (roleplay) ont visiblement été les premiers à utiliser ce code pour présenter les relations amoureuses entre les personnages. Le fait que la barre ait été en biais signifiait qu’il s’agissait d’un couple homosexuel. Pour expliquer de quel couple homosexuel il s’agissait, les initiales ont été précisés. F/F voulait dire Female/Female et M/M voulait dire Male/Male. Le premier concernait donc les couples de femmes alors que le second, les couples d’hommes.

Bien sûr, il n’y avait pas que les couples homosexuels qui avaient leurs codes. Les couples hétérosexuels étaient eux définis par des lignes ||. Il doit y avoir un rapport avec le fait qu’en anglais, hétéro se dit « straight », ce qui peut également signifier « droit ». D’où la barre toute droite. Ceci est une supposition, nous n’avons aucune preuve !

D’ailleurs, le site Urban Dictionary précise bien qu’à l’origine, il était question de deux barres et non pas d’une seule et surtout qu’il s’agissait d’un moyen de contourner une censure puisque le mot slash était interdit sur les sites en question.

F/F et FxF : L’avènement des fanfictions

Les fanfictions sont des histoires, plus ou moins longues, écrites par des fans. Elles se basent sur des œuvres existantes, que ce soit des séries télévisées, des films, des livres ou des jeux vidéos. Les fans reprennent donc l’univers et poursuivent, modifient et développent les personnages et/ou l’histoire. On pense souvent que les fanfictions sont apparues avec internet. En fait, elles sont bien plus vieilles et ont toujours existé.

L’arrivée du web a juste permis leur diffusion à un plus grand public. Après tout, le plus gros site de fanfictions, fanfiction.net date de 1998. L’arrivée de ces espaces de liberté a permis l’émergence d’histoires LGBT. Et avec l’apparition et le développement de ces histoires, il a fallu les définir et les repérer. Le slash a donc été repris pour définir les couples lesbiens et gays. Il a été le plus courant et le plus utilisé.

Petit à petit, le X et le + sont apparus. Peut-être parce que le slash n’était pas utilisable sur tous les sites, s’affichait mal et était peu référencé. Après tout, il s’agit d’un caractère spécial 😉

Romans FxF, romans lesbiens : même combat

Aujourd’hui, la notion de romans FxF est de plus en plus utilisée. Peut-être parce que ce code et cette évolution sont de plus en plus connus. Après tout, quand vous vous posez des questions, quand vous faites des recherches, internet est le premier outil vers lequel vous vous tournez. Vous allez donc apprendre son vocabulaire spécifique et le faire vôtre.

Il est également intéressant de voir que FxF reste une notion comprise des jeunes, mais pas forcément des plus anciens. Cela permet donc pour certaines et certains de s’affranchir de la censure parentale.

Et puis, il faut le reconnaître, l’avantage d’utiliser la notion de romans FxF est que vous ne vous réduisez pas au côté lesbien. En effet, certains des personnages de nos livres sont bisexuels ou ne se définissent pas comme lesbiens. Du coup, spécifier leur relation comme lesbienne parce qu’il est question de deux femmes est peut-être réducteur. En tout cas, nous nous interrogeons sur le sujet.

 

En résumé, on publie des romans FxF

On a fait des recherches sur la notion de FxF que nous avons partagées avec vous. Cela a ouvert nos yeux sur une description très enrichissante et peut-être moins clivante. Vous connaissiez ce « code » ? Vous l’utilisez ? Qu’en pensez-vous ?

Étiquettes :

Posts connexes

Répondre

Vous devez être connecté pour afficher un commentaire